Je refuse que nos impôts financent les délocalisations au Maroc

Alors que la France est confrontée à un chômage de masse, alors que les délocalisations se multiplient, Messieurs Ayrault et Montebourg viennent d’accorder un prêt de 100 millions d’euros à une plateforme marocaine destinée à accueillir au Maroc des services délocalisés (centres d’appels, informatique,…).

Cette décision est scandaleuse. Le gouvernement finance avec notre argent les délocalisations d’emplois français vers le Maroc.

Consultez le projet de réindustrialisation du Front National

  • Ce formulaire est clôturé.
  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.