Conflit d'intérêt entre Buzyn et l'Inserm : Monsieur Lévy doit retirer sa candidature

Communiqués / 14 mai 2018 / /

Communiqué de presse de Sébastien Chenu, député du Nord

Alors que le mandat de Président de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM) arrive à son terme le mois prochain, le conflit d’intérêts existant entre Mme Buzyn, Ministre de la Santé et des Solidarités et Monsieur Yves Lévy, son mari et actuel Président de l’INSERM, candidat à sa succession, doit cesser.

En effet, afin de prévenir tout conflit d’intérêt l’INSERM est depuis la nomination au Gouvernement de Mme Buzyn rattaché au Premier ministre, l’institut se retrouvant en dehors de son Ministère naturel de tutelle. Pour autant en raison du lien évident entre les deux époux, des décisions ministérielles, concernant notamment les instituts hospitalo-universitaires, étaient critiquées pour avantager L’INSERM.

Cette semaine, des chercheurs s’inquiétaient dans Le Canard Enchainé de la gestion autoritaire de Monsieur Lévy et faisaient état d’un chantage à la démission de Madame Buzyn pour que son mari puisse conserver son poste. Pire, Madame Buzyn participera aux jury de désignation du nouveau Président, ou de la reconduction de son mari à son poste.

Ces éléments participent à la rupture de confiance existant entre les chercheurs et l’INSERM et portent atteinte à l’indépendance de l’institut. Le renouvellement de la Présidence doit être l’occasion de mettre un terme définitif aux suspicions de conflit d’intérêts pour que l’INSERM retrouve sa place d’organisme de dialogue entre les chercheurs et l’Etat et retrouve son ministère de tutelle naturel qu’est le Ministère de la Santé et des Solidarités. Par conséquent, Monsieur Lévy devrait renoncer à sa candidature dans les plus brefs délais.