Pour attaquer le FN, Ciotti retrouve Estrosi et cosigne avec un imam islamiste

Communiqués / 25 avril 2018 / /

Communiqué de presse de Philippe Vardon, Membre du Bureau national du FN, Vice-président du groupe FN au Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Christian Estrosi est l’initiateur d’une « tribune », publiée dans Le Monde, contre la tenue de la Fête des Nations organisée à Nice le 1er mai.

Sur le texte, évidemment outrancier et truffé de calomnies, il n’y a rien à dire si ce n’est que la Fête du travail ou encore la tradition niçoise des 1er Mai n’appartiennent à personne, pas davantage à Cristian Estrosi et ses affidés qu’à quiconque.

S’agissant des 370 « personnalités » cosignant cette diatribe, beaucoup d’entre eux sont directement dépendants de Christian Estrosi. Qu’ils soient employés (comme M. Aillagon), élus, ou sportifs et associatifs subventionnés. J’en dénombre d’ailleurs au moins deux parmi eux qui votent FN… Les autres sont le plus souvent des personnes ayant peu de lien avec notre ville ou d’illustres inconnus.

Deux signataires retiennent tout de même particulièrement l’attention : le député LR Eric Ciotti, et l’imam Otmane Aissaoui, dirigeant départemental et cadre national de l’UOIF islamiste, émanation dans notre pays des Frères musulmans.

Pour attaquer les tenants du rassemblement national (une partie du texte fustigeant ceux qui seraient tentés de discuter ou travailler avec le FN), Éric Ciotti est non seulement retombé sous la coupe de son patron Estrosi, mais il a en plus apposé sa signature à côté de celle d’un imam radical. Honte à lui.

Cette compromission avec un leader islamiste est un déshonneur. Chaque fois que les Niçois entendront Eric Ciotti prendre ses airs de dur sur un plateau de télé ou parler fort dans un micro de meeting, ils devront désormais s’en souvenir. Nous nous en chargerons !