Non à la mise en place d’une nouvelle pompe aspirante de l’immigration clandestine par la formation professionnelle !

Communiqués / 22 février 2018 / Étiquettes : /

Communiqué de presse de Wallerand de SAINT JUST, président du groupe FN – IDF à la région Ile-de-France

Comme si la crise migratoire ne suffisait pas, le député du Val -d’Oise Aurélien Taché (LREM), mandaté par le Premier ministre Edouard Philippe, vient de faire 72 propositions destinées à favoriser l’immigration sur le territoire français. Son rapport « pour une politique ambitieuse d’intégration des étrangers arrivant en France », vient d’être remis à Matignon alors que le projet de loi «asile et immigration » a été présenté en Conseil des ministres, ce mercredi 21 février.

Le rapport du député du Val-d’Oise comporte une série de mesures visant à « créer les conditions d’une insertion professionnelle la plus précoce possible ». Les Français en recherche d’emploi ou en difficulté sociale apprécieront cet empressement totalement déplacé à offrir aux derniers arrivants de ces flux totalement hors de contrôle « un accompagnement global personnalisé d’une durée moyenne d’un an incluant l’accès au logement et à l’emploi ».

Alors que le chômage concerne près de 3 millions de Français, l’Etat projette scandaleusement de donner la priorité aux clandestins !
L’ensemble de ces mesures invraisemblables représenterait de surcroît un coût total de 607 millions d’euros dont 227 millions, pour le volet accompagnement, orientation et formation professionnelle ! Il est urgent de se mobiliser contre ce plan de déconstruction nationale.

A la Région Île-de-France, le groupe FN mène le combat contre cette politique : il ne faudra pas contraindre les Régions à assumer le fardeau de ce problème ingérable via la formation professionnelle.
Cette politique ne fait que produire de l’illettrisme, crée du déclassement social, encourage l’immigration de masse et déstabilise les relations internationales, sous prétexte d’insertion économique.

Comme le propose le Front National depuis plusieurs années, l’Etat doit absolument couper les pompes aspirantes de l’immigration.