Grand Paris Express : vers toujours plus de taxes pour les Franciliens

Communiqués / 12 février 2018 / Étiquettes : /

Communiqué de Wallerand de Saint Just, président du groupe FN-IDF à la Région Ile-de-France, et d’Audrey Guibert, conseillère régionale et membre de la commission transports

Le Grand Paris Express, projet de super-métro pharaonique et inadapté va coûter cher, très cher, et ce sont les Franciliens qui vont payer la note. En cause, l’explosion des coûts du projet, qui n’avaient pas été anticipés, de près de 10 milliards d’euros. Pour un projet dont on sait maintenant qu’il ne sera même pas en place pour les Jeux de 2024. Les Franciliens auront peut-être un jour un métro, mais par contre ils vont le payer tout de suite.

En effet, la seule piste envisagée par le député LR Gilles Carrez, dans un rapport à remettre au gouvernement et applicable dès l’année prochaine, est d’augmenter les taxes déjà étouffantes pesant sur les Franciliens et les entreprises : taxe spéciale Grand Paris payée par les ménages, taxe sur les bureaux des entreprises, ce sont 250 millions d’euros supplémentaires qui vont être ponctionnés chaque année aux Franciliens

Depuis toujours, les élus du Front National ont dénoncé la gabegie du Grand Paris Express. Comment faire fonctionner de nouvelles lignes quand le réseau existant tombe déjà quasiment en ruine. Pourquoi ne pas réfléchir à des solutions alternatives moins coûteuses et plus rapides à mettre en place que ce système de métro budgétivore. Alors que la pseudo opposition de droite marche dans les pas de Macron pour taxer toujours plus, notamment par la voix de V. Pécresse , seuls les élus du Front National portent la voix de la raison pour rendre à nos transports l’efficacité qui devrait être la leur.