Creusement du déficit commercial : un indicateur inquiétant de la désindustrialisation massive de la France !

Communiqués / 8 février 2018 / /

Communiqué de presse de David Rachline, Maire de Fréjus, responsable du pôle communication du Front National

Le déficit commercial de la France en 2017 s’est à nouveau creusé de 29%, pour atteindre 63 milliards d’euros. Il s’agit de la plus forte dégradation depuis six ans. Les prévisions 2018 ne sont pas plus réjouissantes, tablant au mieux sur un déficit stable.

Le renchérissement des prix du pétrole n’est pas la seule explication, loin de là. En plus d’une monnaie qui n’est pas adaptée, ni à la France ni à son économie, ces chiffres révèlent une inquiétante désindustrialisation massive de notre pays : quand ils sont encore produits sur notre sol, les produits français, aussi bien à destination des entreprises que des ménages, ne parviennent pas à concurrencer ceux venus d’Asie, d’Allemagne ou d’Europe de l’Est pour capter le petit regain de croissance économique. Et bien souvent, notre pays ne les produit plus du tout, notre tissu industriel ayant été ravagé par les politiques menées ces dernières décennies.

Ces chiffres montrent l’échec cuisant du CICE, dont Emmanuel Macron était l’un des principaux instigateurs. Le gouvernement compte annoncer dans quelques jours un plan de dynamisation du commerce extérieur : malheureusement, sans remise en cause des dogmes européistes et libre-échangistes, les décisions à venir sont condamnées à n’être que des mesurettes qui ne seront pas à la hauteur de l’enjeu pour notre pays.

La France a besoin d’un véritable plan de réindustrialisation impulsé par un Etat stratège privilégiant l’économie réelle, libérant les initiatives et appliquant le patriotisme économique en privilégiant dans la commande publique les PME françaises.