Suppression totale de la taxe d’habitation : quelles compensations pour éviter l’asphyxie financière de nos communes ?

Communiqués / 31 décembre 2017 / /

Communiqué de presse de David Rachline, Maire de Fréjus, responsable du pôle communication du Front National

Lors de sa mise en scène ce samedi, en singeant les présidents américains signant les lois à la Maison Blanche, Emmanuel Macron a confirmé la suppression totale, pour l’ensemble des ménages et non plus pour 80% d’entre eux, de la taxe d’habitation d’ici à 2020.

Cette mesure, censée mettre fin à des injustices et à un manque de lisibilité, plonge les Maires dans une grave incertitude, après des années de lourdes baisses des dotations de l’Etat. Il s’agit d’une mesure cynique, qui instrumentalise la nécessaire augmentation du pouvoir d’achat des Français, pour accélérer sa logique de disparition de nos communes par asphyxie financière.

Pour compenser ce manque à gagner, rien de précis n’est annoncé, hormis une floue et inquiétante « réforme ambitieuse des finances locales » à venir, qui garantirait l’autonomie fiscale des communes… Autrement dit, M. Macron cherche un moyen de reprendre discrètement de la main gauche aux Français ce qu’il leur a rendu de façon électoraliste de la main droite.

Les Français sont très attachés à l’échelon communal, dont les services leurs sont indispensables au quotidien : école, transports, santé, sport,… Ils ont tout à perdre de ce tour de passe-passe électoraliste que tente de réaliser M. Macron !

Face à la fin programmée de l’autonomie fiscale, nous défendons plus que jamais les services de proximité. Face à l’abandon de la ruralité, nous défendons nos terroirs. Face à la priorité accordée aux grandes métropoles, nous défendons nos villes et nos villages. Face à la suppression brutale de la taxe d’habitation, nous demandons des compensations de l’Etat à la hauteur nous permettant d’assurer nos missions de Maires, au service de nos concitoyens !