Retour de l’écotaxe : le FN Île-de-France défendra les transporteurs français

Communiqués / 21 novembre 2017 / /

Communiqué de Wallerand de Saint Just, Président du groupe FN du Conseil régional d’Île-de-France

Tandis qu’ils manifestent aujourd’hui aux frontières françaises contre la directive sur le travail détaché, les transporteurs routiers voient un nouveau fléau pointer le bout de son nez par l’intermédiaire d’un amendement du groupe LR adopté hier à l’unanimité au Conseil de Paris.

Un peu comme le chiendent qui revient toujours, les « Républicains » proposent, avec la bénédiction de la majorité de gauche d’Anne Hidalgo, le retour de l’écotaxe pour les poids lourds sur le périphérique parisien.

Alors que les chauffeurs à bas coût des pays d’Europe de l’Est ravagent déjà la profession, cette mesure viendra porter le coup de grâce aux transporteurs français. Les premières victimes seront bien évidemment les sociétés de transport franciliennes, principales utilisatrices du point de passage obligé qu’est bien souvent le périphérique.

Si une écotaxe quelconque doit voir le jour, il est évident qu’elle ne doit concerner que les seuls poids lourds étrangers et exclure absolument les sociétés françaises. Ces dernières, déjà largement pressurées fiscalement, concourent de fait largement à l’entretien de nos routes et en sont les utilisatrices de droit.

A la suite du Conseil de Paris, un débat sur le sujet doit normalement avoir lieu au Conseil régional. Il semble d’emblée mal engagé, la mesure assassine venant du même bord politique que celui de la majorité de Valérie Pécresse. Les sociétés de transporteurs françaises, et a fortiori franciliennes, doivent néanmoins savoir qu’elles peuvent compter sur les élus du Front National pour défendre leurs intérêts et avant tout ceux de leurs employés.