Lettre ouverte au Délégué permanent de Turquie auprès de l’UE sur les communautés chrétiennes de Turquie

Communiqués / 10 novembre 2017 / /

Dans ce courrier adressé au Délégué permanent de Turquie auprès de l’UE (Ambassadeur), les députés français au Parlement européen, membres du Front national, Marie-Christine Arnautu, Nicolas Bay, Édouard Ferrand et Bruno Gollnisch protestent publiquement contre la situation des chrétiens turcs. En cent ans, leur nombre a drastiquement diminué passant de près d’un quart de la population turque à moins de 1%. Massacrées par les forces ottomanes ou kurdes en 1915-1916, l’année du Seyf (l’épée en langue syriaque) ; contraintes de fuir les exactions et les vexations de la République turque au cours du XXème siècle, les dernières communautés chrétiennes encore présentes en Turquie, malgré les assurances du pouvoir turc, vivent aujourd’hui comme des citoyens de seconde zone. Et pourtant, déjà au IVème siècle, le christianisme irriguait cette terre turque, du Sud-Est de l’Anatolie jusqu’à la ville de Constantinople, soit plusieurs siècles avant les conquêtes ottomanes… Il y a tout juste cent deux ans, les chrétiens de Turquie, qu’ils fussent Arméniens, Grecs pontiques ou Assyriens, subissaient une tragique saignée. Aujourd’hui, la plaie ne s’est pas encore refermée. Celle-ci ne se cicatrisera pas tant que les autorités turques n’auront pas pris toutes les mesures pour que les chrétiens soient traités de manière digne et équitable, c’est-à-dire comme des citoyens turcs à part entière.

Télécharger la lettre ouverte :

Lettre ouverte au Délégué permanent de Turquie auprès de l’UE sur les communautés chrétiennes de Turquie