Les députés du groupe Front national ont rejeté en bloc le budget présenté par le gouvernement pour l’année 2018.

Assemblée Nationale, Communiqués / 21 novembre 2017 / /

Communiqué de presse des députés du groupe Front national

« Choisir c’est renoncer » dit l’adage. Ainsi pour le budget 2018, le gouvernement a choisi :
de favoriser les Français les plus riches avec la fin de l’ISF ou l’instauration de la Flat Tax sur les revenus de l’épargne ;
de ne pas lutter contre l’immigration de masse, y compris illégale, en augmentant le budget de l’Aide Médicale d’Etat ou en augmentant celui dédié à l’accueil des migrants ;
de se soumettre à l’Union européenne, en augmentant de plus de 2 milliards d’euros la contribution de la France à ces institutions ;
de supprimer la taxe d’habitation et d’abaisser la dotation globale de fonctionnement des collectivités ;
de persévérer dans une politique de la ville coûteuse et inefficace.

Mais il a donc renoncé :
à aider les Français des classes moyennes à s’enraciner en augmentant le diesel ou en créant l‘IFI ;
à lutter contre l’immigration clandestine en abaissant le budget qui y est consacré ;
à présenter un budget équilibré et à préserver la France de la domination des financiers ;
à aider les communes qui sont pourtant le premier échelon des pouvoirs publics ;
à augmenter de façon importante le budget de nos armées alors qu’elles sont mises à rude épreuve dans de nombreuses opérations.

En clair, il a choisi un budget qui ne défend ni le bien commun ni les Français les plus fragiles, un budget qui ne participera en rien au redressement économique et moral de la France, un budget qui finalement s’inscrit dans la droite ligne de ceux du dernier quinquennat.
Mais il a donc renoncé à ce que l’argent des Français serve avant tout à défendre leurs intérêts et ceux de leur patrie.

C’est ce budget que les députés du Groupe Front national n’ont cessé de dénoncer durant ce mois de discussions budgétaires et qu’ils ont rejeté en bloc à l’occasion du vote solennel de ce jour.