Cinéma français : la cigarette partie en fumée ?

Communiqués / 23 novembre 2017 / /

Communiqué de presse de Sébastien CHENU, Député de la 19ème circonscription du Nord

L’année 2020 semble se profiler comme étant celle de la lutte contre le tabac. Déjà engagée à augmenter le prix du paquet de cigarettes à 10 euros à cette date, la ministre de la Santé souhaite désormais réduire l’apparition de la cigarette dans le cinéma français, car elle n’y « comprend pas l’importance de la cigarette ».

Mme Buzyn se lance dans une croisade idéologique contre la cigarette, dans la plus grande indifférence de la ministre de la Culture. Elle s’attaque à la liberté individuelle et notamment à la liberté artistique. En effet, il s’agit de faire disparaître la figuration des fumeurs dans une logique d’aseptisation du cinéma français.

Considérer qu’il faut interdire la vision de la cigarette au motif que sa présence amènerait les jeunes à fumer est tout à fait liberticide. Par souci de cohérence, nous invitons Mme Buzyn à aller au bout de sa logique en interdisant la présence d’alcool dans les films, ainsi que les homicides et agressions dans les films policiers. Il faut alors bannir courageusement Les Tontons flingueurs, les films de Jean-Paul Belmondo et une bonne partie des œuvres de la Nouvelle Vague.