Nouveau viol par un migrant à Calais : expulser c'est protéger !

Communiqués / 31 octobre 2017 / Étiquettes : , /

Communiqué de presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Nous apprenons ce matin qu’un nouveau viol a eu lieu hier soir à Calais. La victime déclare avoir été violée par un migrant sous la menace d’un couteau alors qu’elle rentrait chez elle.

Ce n’est pas la première affaire de viol ou d’agression sexuelle liée aux migrants, à Calais ou ailleurs en France.

Ainsi, cet été à Calais deux migrants mineurs ont été écroués pour une tentative de viol. En septembre, un migrant « mineur isolé » a violé une jeune fille dans un parc de Saint-Brieuc, tandis qu’à la même période, à Bordeaux, un Marocain clandestin a sauvagement agressé et violé une jeune femme. Et chacun se souvient du viol ignoble d’une femme de 81 ans commis au début du mois d’octobre par un autre clandestin, algérien cette fois-ci, à Montauban. La liste n’est malheureusement pas exhaustive… Dans un autre registre, il n’est pas inutile de rappeler que l’attaque islamiste de Marseille, avec l’assassinat de deux jeunes femmes, a été perpétrée par un clandestin multirécidiviste.

Face à la recrudescence du nombre de délits et de crimes liés à cette immigration massive et incontrôlée, on ne peut plus faire l’économie de l’application du principe de précaution en matière migratoire.

Le droit d’asile doit retrouver son esprit initial et ne peut plus être une filière d’immigration clandestine. Nos frontières nationales doivent être rétablies. Les délinquants et criminels étrangers, tout comme les migrants entrés ou se maintenant illégalement dans notre pays, doivent être systématiquement expulsés.
La fermeté doit succéder au laxisme : expulser c’est protéger !