Ne laissons pas le gouvernement détruire la politique familiale française

Assemblée Nationale, Communiqués / 27 octobre 2017 / /

Communiqué de Sébastien Chenu, Député du Nord , Conseiller régional des Hauts-de-France

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) poursuit le démantèlement du modèle social français en accentuant le matraquage des classes moyennes et des classes populaires.
S’agissant de la politique familiale, la politique gouvernementale se concentre désormais sur les familles monoparentales qui doivent évidemment être mieux accompagnées, mais aujourd’hui cela se fait au détriment de l’ensemble des familles avec la baisse de la prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE) qui a été votée alors que je m’opposais à cette baisse en hémicycle.

Plutôt que de sanctionner l’ensemble des familles par ces coups de rabot, les moyens de lutte contre les fraudes doivent être considérablement renforcés par exemple par la création d’une carte biométrique fusionnée avec la carte d’identité. Nous plaidons notamment pour un rehaussement progressif du quotient familial et une indexation des différentes prestations sociales sur l’inflation (y compris la PAJE).

Enfin, alors que le gouvernement entend probablement supprimer l’universalité des prestations familiales dès l’année prochaine, nous réaffirmons notre attachement à cette universalité. Remettre en cause ce principe est notre ligne rouge, car il s’agit du fondement même de la politique nataliste française.