Communiqué de Ludovic Pajot, député du Pas-de-calais

Communiqués / 11 octobre 2017 / Étiquettes : /

Le Tribunal correctionnel de Béthune vient de rendre son jugement aux termes duquel il a tout d’abord confirmé les violences physiques subies lors de l’agression dont j’ai fait l’objet à Béthune le samedi 7 octobre dernier. Cette agression m’avait occasionné cinq jours d’incapacité temporaire de travail.

Une peine de six mois de prison avec sursis, assortie d’une condamnation au paiement de 850 euros au titre de dommages et intérêts a été prononcée envers un des individus, auteur de l’agression.

Le second n’a pas été jugé en raison d’un vice de procédure lié à une erreur dans la citation dont il a fait l’objet, erreur dont la cause peut être recherchée dans la faiblesse des moyens dont dispose actuellement la justice. Contrairement à ce qu’indiquait La Voix du Nord, la motivation politique de l’agression a quant à elle bien été admise.

La validation de la procédure de garde à vue va permettre de faire citer le second prévenu pour un nouveau procès qui se tiendra prochainement.