Interdiction de la recherche et de la production de tout hydrocarbure en France : une mesure sans impact positif et d’une étonnante hypocrisie

Communiqués / 6 septembre 2017 / Étiquettes : /

Communiqué de presse du Collectif Nouvelle Ecologie

Nicolas Hulot veut interdire la recherche et ne pas renouveler les permis d’exploitation d’hydrocarbures dans l’hexagone et dans nos territoires d’Outre-Mer.

Il signe de ce fait l’extinction de la production de gaz et de pétrole en France. Cela n’aura absolument aucun impact sur la consommation française d’hydrocarbures. La seule différence est que tous ces hydrocarbures seront produits à l’étranger puis importés.

Il s’agit d’une mesure étonnante, d’une grande hypocrisie, qui ne résoudra aucunement notre problème principal; la France est encore dépendante des hydrocarbures et en consomme beaucoup. Elle montre l’impuissance de Nicolas Hulot à prendre des mesures qui font véritablement avancer la transition énergétique en France.

Nous rappelons que le Collectif Nouvelle Ecologie tout comme le Front National est opposé au gaz de schiste car les technologies de fracturation hydrauliques sont extrêmement polluantes. En revanche, si une solution sans danger pour l’environnement et la santé devait voir le jour, on ne comprendrait pas pourquoi la France devrait importer du gaz de l’étranger plutôt que de le produire proprement sur son territoire.

Et ceci est vrai pour l’ensemble des hydrocarbures : la France peut et doit continuer à avoir une production d’hydrocarbures par les moyens les plus propres et écologiques possible tant qu’ils sont nécessaires. Cela est préférable écologiquement et économiquement à l’importation d’hydrocarbures produits parfois dans de mauvaises conditions à l’étranger. A moins que l’idée de Nicolas Hulot est de n’avoir aucun souci de la pollution si elle ne touche pas notre pays mais un autre pays de la planète.

Une autre idée avancée par Nicolas Hulot est surprenante : celui-ci revendique l’espoir que les autres pays le suivent. Notre ministre voudrait donc que les autres pays arrêtent leur production d’hydrocarbures alors que le monde entier en a encore besoin pour quelques temps ?

Ceci est éminemment irresponsable.

La transition vers les nouvelles énergies nécessite un plan national réfléchi et sur le long terme pour se passer des hydrocarbures. L’hydrogène produit par l’électricité provenant d’énergie renouvelable ou nucléaire et remplaçant l’essence des voitures est une partie de la solution.

Lors de notre convention de Décembre dernier, nous avons montré que la transition énergétique était possible mais avec du patriotisme économique pour créer des richesses sur notre sol et enclencher un cercle vertueux, avec de la recherche et des financements favorisés pour ce grand projet, une politique de taux 0 à long terme pour l’isolation de tous les bâtiments etc.

La mesure prise par Nicolas Hulot n’apporte, elle, aucune solution concrète et ne favorisera aucunement la transition énergétique.