Communiqué de presse de Wallerand de Saint Just, président du groupe FN – Ile-de-France Bleu Marine du Conseil régional d’Ile-de-France

Communiqués / 18 mai 2017 / /

Dans le rapport CR 2017-85 présenté en séance plénière du Conseil Régional le 18 mai 2017 (« Mieux protéger les victimes »), Valérie Pécresse a établi une liste des actions éligibles au soutien régional à l’aide des victimes et à l’accès au droit, ainsi que des personnes concernées dans ces actions.

Le Front national a voulu par un amendement ouvrir un champ d’action supplémentaire aux associations de protection des enfants, en aucun cas mentionnées dans ce document, en demandant que soient ajoutés à la liste des priorités régionales « Les enfants victimes de violences parentales ou co-victimes de violences conjugales ». Il nous paraissait en effet important et légitime que la Région s’investisse dans la protection de ces victimes.

L’ensemble des élus présents dans l’hémicycle n’a pas jugé bon d’ajouter ce champ d’action à la liste mentionnée et a voté contre notre amendement.

Encore une fois, les calculs politiciens prennent le dessus sur la raison politique et la compassion ; et il est fort regrettable de constater de telles attitudes sur des sujets aussi graves que celui-ci.