Financement d’un lycée musulman par le Qatar à Lille : le clientélisme socialiste complice de l’islamisme

Communiqués / 14 mars 2017 / Étiquettes : , /

Communiqué de presse de Steeve Briois, Député européen et Maire d’Hénin-Beaumont, et Philippe Eymery, président du groupe FN RBM au Conseil régional Hauts de France

Dans son livre « La République française du Qatar », Bérengère Bonte affirme que l’agrandissement du lycée Averroès a été partiellement financé par une fondation proche du pouvoir qatari avec la complaisance des élus socialistes. Ce lycée privé musulman sous contrat qui accueille aujourd’hui près de 800 élèves, a été fondé en 2003 par Amar Lasfar, recteur de la mosquée de Lille sud et responsable de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF).

Par lâcheté, par laxisme mais surtout par clientélisme, les élus socialistes bafouent les principes républicains les plus élémentaires en laissant une puissance étrangère investir dans nos banlieues et dans nos lycées. Ces pratiques sont d’autant plus scandaleuses lorsque cet État entretient des liens avec DAESH et finance des organisations islamistes en Europe comme l’UOIF dont certains représentants prônent la mise en œuvre de la Charia incluant lapidation, mutilation génitale féminine et mariage forcé. Cette connivence qui constitue la marque de fabrique du socialisme municipal, contraste avec les propos Benoit Hamon qui déclarait sur France 2 vouloir lutter contre le développement du fondamentalisme islamique.

Les élus LR et UDI ne sont pas en reste dans cette soumission au fondamentalisme. C’est M. Bertrand accompagné de Messieurs Lecerf, Darmanin mais aussi M. Lebas (UDI) qui rendaient visite au lycée Averroès au lendemain de la tuerie de Charlie Hebdo !

Le Front National dénonce ces pratiques inacceptables de la part d’élus socialistes peu scrupuleux qui voient l’opportunité d’amadouer les richissimes émirs qataris afin qu’ils contribuent au financement des infrastructures locales. Par ailleurs, il demande au candidat Benoit Hamon de condamner cette complaisance et au gouvernement de Monsieur Cazeneuve de bloquer le financement qatari du lycée musulman Averroès compte tenu des liens incestueux que la monarchie entretient avec l’État islamique.