"Oubli" de la famille de Franck Brinsolaro : un énième symbole de mépris pour nos forces de l'ordre !

Communiqués / 3 novembre 2016 / Étiquettes : /

Communiqué de Presse de Stéphane Ravier, Sénateur-Maire du 7ème secteur de Marseille

Ce jeudi 3 novembre doit être inaugurée à Marseille une place en l’honneur du brigadier Franck Brinsolaro, tué lors de l’attentat de Charlie Hebdo il y a maintenant presque deux ans, et ancien policier de notre ville.

On a peine à y croire, mais la famille du policier n’a pas été conviée à la cérémonie, à laquelle participera pourtant Bernard Cazeneuve.
Cet « oubli » est un énième et sidérant symbole de mépris du plus haut sommet de l’Etat pour nos forces de l’ordre, dans un contexte de vive protestation des policiers face au laxisme, au manque de moyens, d’effectifs et de considération à leur égard.

Après le double meurtre islamiste de Magnanville, on le sait, ce ne sont plus seulement nos policiers qui sont visés, mais également leurs familles, jusque dans leurs foyers.

Le Front National soutient les policiers et leurs familles, ainsi que le mouvement de protestation des policiers, aux revendications légitimes. Le mépris à l’égard de la famille Brinsolaro est une insulte à l’égard de l’ensemble des familles de policiers, et les responsables (Bernard Cazeneuve et son Ministère, Mairie LR du 4e secteur de Marseille administrée par Yves Moraine) doivent s’en excuser platement, plutôt que d’en rejeter pitoyablement la faute.