Appel au calme et soutien à la Calédonie Française

Communiqués / 31 octobre 2016 / Étiquettes : /

Communiqué de presse de Louis Aliot, Deputé européen, membre de la délégation CPA

A quelques jours du comité des signataires, la situation en Nouvelle Calédonie dégénère petit à petit.

Après la mort d’un délinquant notoirement connu de la justice, la situation s’est considérablement tendue. Rappelons pour information que « la victime était en état d’évasion depuis le 12 juin 2015, condamné à 19 reprises pour des faits de vols aggravés et violences avec arme » et était recherché pour de nombreux autres faits commis depuis un an.

A Saint Louis, le haut-commissariat a confirmé que six gendarmes ont été blessés, cinq par balles dont deux grièvement.

Dans ce climat difficile nous ne pouvons que condamner les propos de l’indépendantiste Roch Wamytan qui, une nouvelle fois, a justifié cette violence en mettant en cause l’Etat et la France. A force de plier devant les revendications des indépendantistes, certains, élus locaux ou dirigeants français, ont favorisé une situation explosive préjudiciable à tous. Céder ou se justifier ne mène à rien sinon au chaos.


Il faut condamner les atteintes à la Loi et sanctionner les délinquants quels qu’ils soient. Beaucoup de nos compatriotes, kanaks ou non, attendent le rétablissement de l’autorité de l’Etat afin que la paix et la sérénité puissent enfin être partagées par tous dans un avenir apaisé. Le dialogue n’empêche pas le respect des lois.

On ne peut tolérer que sur un territoire de la république française une grande majorité de la population soit prise en otage par les revendications toujours plus extrémistes d’une minorité fanatisée.

Nous apportons notre entier soutien aux forces de l’ordre qui agissent dans une situation délicate et témoignons à nos amis calédoniens, quelles que soient leurs origines, de notre entière solidarité.