L'UE veut élargir le regroupement familial des migrants !

Communiqué de presse de Gilles Lebreton, député français au Parlement européen

La pression migratoire s’accentue. Une preuve parmi d’autres : le 5 août, 200 migrants sont parvenus à passer en force la frontière franco-italienne pour gagner Menton. Or un tel passage en force est une première en France.

Pourtant l’Union européenne n’en semble guère affectée. Sourde au Brexit et aux mises en garde d’Etats européens en semi-rébellion, la Commission de Bruxelles vient de laisser annoncer, par le quotidien allemand Die Welt, qu’elle souhaite élargir le regroupement familial des migrants !

Jusqu’à présent le regroupement familial était réservé au conjoint et aux enfants mineurs du migrant, à condition que la famille ait été constituée dans le pays d’origine. Désormais, il serait étendu aux familles constituées dans les pays de transit, ainsi qu’aux frères et soeurs !

Cette fuite en avant ne saurait surprendre : elle correspond au projet démentiel de l’UE, dévoilé par le commissaire à l’immigration Avramopoulos le 8 juin 2015, d’accueillir en Europe 50 millions de migrants à l’horizon 2060.

Seule l’élection de Marine Le Pen à la présidence de la République en 2017 sera de nature à préserver la France de ce déferlement programmé.