Communiqués / 3 août 2016 / Étiquettes : /

Communiqué de presse du Front National

Le gouvernement veut révolutionner l’impôt sur le revenu en demandant aux entreprises de le prélever directement sur les salaires de leur personnel.

L’Etat se défausse sur les entreprises et leur demande ainsi de faire le travail des agents des impôts. Le temps passé pour la collecte des renseignements nécessaires, les changements dans les logiciels de paie et le versement à l’Etat de l’impôt sur le revenu seront un fardeau supplémentaire pour des entreprises qui n’en ont pas besoin dans cette période difficile.

De plus, le salarié devra dévoiler à son employeur ses revenus divers, parfois liés à son patrimoine, ses dons défiscalisés et nombre d’informations. Cette réforme pose donc un second problème : celui de la protection de la vie privée des salariés. Si le salarié ne veut pas dévoiler à son employeur ses revenus annexes et sa vie privée, il faudra effectuer des calculs savants et une régularisation en fin d’année ce qui signifie que l’Etat ou les contribuables devront gérer des décalages de trésorerie importants.

Enfin et ce n’est pas négligeable dans un pays comme la France qui a tendance à avoir la main trop lourde sur la fiscalité, l’impôt sur le revenu, prélevé directement, deviendra plus indolore pour le contribuable. Nous pensons qu’il est pourtant normal que chaque citoyen soit bien conscient de ses contributions financières à la collectivité.

Pour toutes ces raisons, le Front National est tout à fait opposé au prélèvement de l’impôt à la source. Un des rares arguments des porte-parole du gouvernement est d’ailleurs d’une grande faiblesse : « il faut faire comme les autres (pays d’Europe) ».

Pour finir, on remarquera qu’il est étonnant qu’un gouvernement à bout de souffle, disposant d’une popularité très basse et d’une faible légitimité, se lance dans un projet si structurant à quelques mois de l’élection présidentielle.