Menton: l'utilisation politicienne des migrants par l'extrême gauche.

Communiqués / 27 août 2015 / Étiquettes : , , /

Communiqué de Presse de David Rachline, Sénateur, Maire

Le soutien violent d’activistes d’extrême gauche à la frontière franco-italienne aux migrants souligne une nouvelle fois que l’extrême gauche n’a que peu de considération pour les lois de la République.
Non seulement, ces activistes encouragent les trafics d’êtres humains en apportant leur soutien à ces migrants victimes la plupart du temps de réseaux mafieux voire islamistes mais de surcroît ils s’attaquent physiquement à l’un des signes visibles des valeurs de la République, les forces de l’ordre. Ce type d’action souligne le peu de considération de ces personnes pour notre pays.
J’apporte tout mon soutien aux policiers et gendarmes qui remplissent une mission extrêmement compliquée à la frontière franco-italienne tout comme leurs collègues à Calais. Le manque de moyens dû aux gouvernements successifs qui ont sacrifié sur l’autel de la rigueur une partie de la sécurité des français rend l’accomplissement de leurs missions d’autant plus difficile.
Le drame des migrants dans l’arc méditerranéen est trop grave pour faire l’objet de récupération politicienne. Malheureusement, l’extrême gauche nous a habitués à ce genre d’actions qui n’ont finalement comme seul objectif la déconstruction de nos valeurs, de notre histoire, de notre identité.
Il est plus qu’urgent que la France retrouve la maîtrise complète de l’ensemble de ses frontières.
Le gouvernement doit d’une part donner des consignes de fermeté contre ceux qui ne respectent pas les lois de la République et d’autres part prendre des mesures concrètes et fermes pour mettre un coup d’arrêt à cette vague migratoire. L’exemple australien prouve qu’il est possible de mettre fin à cette exploitation inacceptable de la misère humaine.