La Charte européenne des langues régionales et minoritaires pour démanteler la France

Communiqués / 4 juin 2015 / Étiquettes : /

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Vice-président du Front National, Député français au Parlement européen

Au Panthéon, l’abbé Grégoire, où les cendres reposent depuis une décision de François Mitterrand en 1989, se retourne dans sa tombe. Le défenseur de la langue française doit subir les avanies d’un François Hollande. Celui-ci vient d’annoncer son intention d’introduire dans la Constitution française la “Charte européenne des langues régionales et minoritaires”.

Belle continuité, puisque, déjà par la loi constitutionnelle du 23 juillet 2008, Nicolas Sarkozy avait introduit l’article75-1 “Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France.” Beau mépris partagé pour la décision du Conseil constitutionnel en date du 15 juin 1999. Celui-ci rejetait ce texte au nom de l’unicité et de l’indivisibilité de la République et de l’usage exclusif du français par les autorités administratives et les services publics.

Ne comprenant pas la France parce que ne l’aimant pas, l’UMPS devenue l’RPS cherche à la démanteler en déconstruisant la République au nom d’une Europe au service de la mondialisation ultra libérale. Ils veulent fragmenter la nation par le régionalisme politique, comme ils favorisent le communautarisme par une immigration massive. Chacun sait que les mêmes ne tarderont pas à demander l’officialisation des “langues d’origine” au nom de leur idéologie multiculturaliste.

Il faut s’opposer à ce nouvel attentat contre l’unité de la France et l’indivisibilité de la République. Nous soulignons le coût de cette mesure quand il faudra traduire les documents administratifs en de multiples dialectes et payer des interprètes. François Hollande choisit, une fois de plus, un dérivatif afin de masquer ces échecs pour résoudre les problèmes urgents des Français comme le chômage. Nous demandons au contraire à l’Etat de s’engager dans une vaste politique nationale et mondiale de diffusion de la langue française !