Communiqué de presse de David Rachline, Sénateur-Maire de Fréjus

Communiqués / 27 février 2015 / Étiquettes : /

Dans l’émission « Le supplément » du 22 février, sur Canal Plus, le Président de l’UEJF (Union des Etudiants Juifs de France), Sacha Reingewirtz, a prétendu qu’à Fréjus, la nouvelle municipalité supprimait massivement les subventions aux associations. En réalité, nous avons simplement mis en œuvre une gestion « en bon père de famille », conformément aux engagements qui ont été les nôtres devant les Fréjusiens.

Refusant tout gaspillage mais aussi toute forme de clientélisme, y compris communautaire, nous avons rénové et redéployé notre politique culturelle sociale en la rendant plus efficace plus juste, au service de nos administrés.

Avoir des élus qui trahissent leurs électeurs sitôt élus n’a rien d’une fatalité, et nous en faisons, à Fréjus, chaque jour la démonstration.

Dévoyer l’argent public et contourner la loi en subventionnant des associations amies, politiques ou communautaires ne correspond pas à notre conception du bien public. Pour conclure j’ajouterai qu’en ces temps de montée des communautarismes, notamment religieux, il serait souhaitable que les responsables s’en réclamant s’attachent à un minimum de neutralité, et respectent ainsi la diversité politique qui caractérise les citoyens de ces différentes communautés, sans exception.