Le futur commissaire européen à l'immigration défend une Europe passoire !

Communiqués / 6 octobre 2014 / Étiquettes : /

Communiqué de Presse de Nicolas Bay, Secrétaire général adjoint du Front National, Député français au Parlement européen

L’ancien ministre grec à la défense, Dimitris Avramopoulos, membre de « Nouvelle Démocratie », parti affilié au PPE (groupe parlementaire incluant l’UMP), et probable futur commissaire chargé de l’immigration, a déclaré le 30 septembre dernier devant la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE) que la stratégie optimale pour lutter contre l’immigration illégale ne consistait pas à construire une « Europe forteresse ». Toujours dans la même démarche laxiste, ce dernier déclare : « J’ai la ferme intention d’encourager les États membres à accueillir le plus de réfugiés en provenance de pays tiers. »

Le mot d’ordre est donc donné : la nouvelle Commission Européenne dirigée par M. Juncker ne prendra nullement en compte le vote des peuples qui ont demandé, lors des dernières élections européennes, plus de protection et donc plus de régulation des flux migratoires. Bien au contraire, ses directives seront identiques à celles de M. Barroso : l’accueil puis la régularisation massive de tous les clandestins grâce à l’ouverture des frontières imposée par Schengen.

Le Front National dénonce la poursuite des politiques d’incitation et même d’organisation de l’immigration massive vers la France et l’Europe, qui va à l’encontre des intérêts nationaux et donc des peuples confrontés à une misère sociale plus violente que jamais. La France doit retrouver d’urgence sa souveraineté territoriale.