Virus Ebola : Air France doit suspendre ses liaisons aériennes avec les pays à risque

Communiqués / 22 août 2014 / Étiquettes : , /

Communiqué de Presse de Karim Ouchikh, Président exécutif du SIEL, conseiller de Marine Le Pen à la Culture et à la Francophonie, conseiller municipal de Gonesse 

Devant la progression foudroyante du virus Ebola qui a déjà fait 1350 morts pour 2473 cas recensés, de nombreuses compagnies aériennes, dont British Airways, ont suspendu ces derniers jours leurs vols en provenance de la Guinée, du Libéria ou du Sierra Leone. Seules trois compagnies internationales continuent de desservir régulièrement les pays affectés par l’épidémie : Royal Air Maroc, Brussels Airlines et Air France.

Selon une note d’évaluation de risque du Centre européen pour la prévention et le contrôle des maladies (ECDC), « des patients en phase d’incubation ne manifestent aucun symptôme et ne peuvent être dépistés aux points d’entrée par les autorités sanitaires ». En dépit des mesures de précaution prises jusqu’à présent pour tenter d’enrayer la propagation de cette maladie, les voyageurs contaminés peuvent donc entrer en France par des vols directs ou indirects sans être détectés. 

Des personnels navigants d’Air France refusent désormais d’embarquer à destination des pays touchés par le virus et un syndicat de la compagnie nationale vient de réunir un millier de signatures dans une pétition réclamant l’arrêt de ces dessertes : la direction d’Air France s’y refuse jusqu’à présent.

Conscients de la nécessité de protéger les Français contre le risque de propagation sur notre sol de cette maladie contagieuse, Marine Le Pen et le Rassemblement Bleu Marine pressent le gouvernement français à prendre toutes dispositions pour obtenir de la compagnie Air France la suspension de ses liaisons aériennes en provenance ou à destination des pays à risque, dont la Guinée, le Sierra Leone et le Libéria. La France doit prendre notamment exemple sur l’Afrique du sud qui vient de fermer ses frontières aux vols provenant de trois pays particulièrement touchés par la maladie.