Le serment des économistes anti-euro à Rome

Actualités de la crise / 26 septembre 2013 / Étiquettes : /

On pourrait les appeler les « économistes débridés », par opposition aux « atterrés ». Au lendemain du triomphe d’Angela Merkel, les économistes anti-euro ont voulu marquer le coup en présentant leur manifeste pour la « segmentation contrôlée de la zone euro » à Rome.

La date et le lieu avaient été choisis avant les élections allemandes. Parmi les signataires du « brûlot », ironiquement baptisé « Manifeste de solidarité européenne », et présenté lundi soir à l’université privée Link Campus, figurent l’ex-patron du Medef allemand, Hans-Olaf Henkel, et l’économiste italien Alberto Bagnai – auteur d’un ouvrage remarqué sur le « crépuscule de l’euro » -, mais aussi les Français Jean-Jacques Rosa (IEP Paris), Jacques Sapir (EHESS), Jean-Pierre Vespirini et Brigitte Granville (Queen Mary University). Lire la suite sur le site lesechos.fr.