Réaction de Marine Le Pen aux émeutes à Paris

Communiqués / 13 mai 2013 / Mots-clés : , /

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

A l’occasion de la célébration du titre du PSG, des déferlements de racailles ont saccagé le cœur de Paris.

Des barbares qui n’ont rien à voir avec les supporters du club sportif ont fait d’innombrables victimes, riverains, commerçants, touristes.

Cette razzia commise en toute impunité était pourtant prévisible. Elle est la conséquence de l’indigence du ministre de l’intérieur, Manuel Valls, qui aurait dû interdire ce rassemblement, au vu des débordements qui avaient déjà eu lieu la veille. Le problème de ce ministre de l’Intérieur, c’est que, comme ses tristes prédécesseurs de l’UMP, il cultive un véritable laxisme d’Etat.

Ces émeutes urbaines nous rappellent en effet que depuis celles de 2005, rien n’a été réglé, et que la France est assise sur un volcan : à n’importe quel moment, la situation peut exploser et l’ultraviolence se déchaîner contre les honnêtes gens.

Il n’est manifestement plus possible d’organiser le moindre événement dans les grandes villes de France, la population étant à la merci de racailles que les pouvoirs successifs, de droite comme de gauche, loin de neutraliser, s’évertuent à protéger par idéologie.

Marine Le Pen appelle à un sursaut face à cette gangrène : il faut sévir et appliquer la tolérance zéro contre ces racailles qui se croient tout permis sur notre territoire.