La Hongrie réaffirme sa souveraineté face à l'UE

Communiqués / 13 mars 2013 / Mots-clés : , , /

Communiqué de Presse de Ludovic de Danne, Conseiller aux Affaires européennes de Marine Le Pen

Malgré les menaces de l’Union européenne et les critiques des Etats-Unis d’Amérique, la Hongrie vient de valider, par la majorité des deux-tiers, la modification de sa Constitution sous la houlette du Premier ministre Viktor Orban.

Cette révision constitutionnelle ne fait qu’introduire des éléments souhaités par la majorité des citoyens hongrois qui, il faut le rappeler, avaient très largement voté en faveur du « Fidesz-Union civique hongroise » (le parti du Premier ministre Viktor Orban) en 2010. N’en déplaise aux présidents du Parlement européen et de la Commission européenne, pour qui le respect de la démocratie est à géométrie variable, il n’appartient à aucune structure supranationale, non élue, haineuse et dictatoriale, ni à aucun empire étranger en déclin, de condamner les actions d’un gouvernement et d’un parlement que le peuple souverain de Hongrie s’est démocratiquement choisi.

Beaucoup plus importante est la partie de cette modification constitutionnelle qui concerne la réaffirmation du principe de la primauté du droit national hongrois sur celui de l’Union européenne. Ce qui est en réalité le point précis qui horrifie les européistes et qui constitue en quelque sorte une véritable victoire souverainiste pour les Hongrois. Ce droit fondamental des peuples et des nations fait parti des quatre renégociations que Marine Le Pen réclame en France au président de la République via l’organisation d’un référendum pour janvier 2014.