Euro cher et destruction d'emplois : l'impuissance avouée de l'UMPS

Communiqués / 5 février 2013 / Mots-clés : , /

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Au moment où une partie de la classe politique fait mine de découvrir le drame de l’euro cher, à l’instar des ministres Montebourg et Moscovici qui commencent à balbutier sur le sujet, on réalise l’ampleur du vide stratégique de ces mêmes gouvernants qui avouent ne rien envisager de faire pour régler cet immense problème.

« Les choses vont mal mais nous ne ferons rien », voilà ce qui tient lieu de devise pour l’UMPS.

Gouverner c’est avoir une stratégie, c’est se donner les moyens d’avoir prise sur les événements, surtout quand ceux-ci vont dans le mauvais sens.
Si nos politiques reconnaissent leur impuissance, ils n’ont rien de plus logique à faire que de démissionner.

Depuis des années le Front National tire la sonnette d’alarme sur l’échec de l’euro, aggravé par son taux de change démentiel. Cet euro largement responsable de la disparition depuis 2009 d’un millier d’usines en France selon de récentes études.

La réindustrialisation et la relance de l’emploi passeront par une action déterminée du politique sur tout ce qui affaiblit la France, monnaie unique en premier lieu.