Communiqués / 18 janvier 2013 / Mots-clés : , , /

Communiqué de presse de Bertrand Dutheil de la Rochère, Conseiller République et laïcité de Marine Le Pen

« Nous avons peut-être tous fait une erreur de jugement, en jugeant trop vite les printemps arabes qui ont déstabilisé » les pays, a déclaré Henri Guaino député, UMP et ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, sur Radio Classique, le 18 janvier 2013. Ce « nous » est abusif, ou alors il avoue involontairement la réalité de l’UMPS. Car il y a au moins une responsable politique de haut niveau qui n’a pas fait cette « erreur de jugement ».

Immédiatement, Marine Le Pen a mis en garde contre les illusions d’un printemps arabe. Elles promettaient trop souvent un hiver islamiste. Peut-on oublier la responsabilité de Nicolas Sarkozy et la complicité de François Hollande dans la décomposition de la Libye, qui se répercute aujourd’hui au Mali, et demain on ne sait où ? Que sera le Proche-Orient si les djihadistes devaient l’emporter en Syrie ? Que signifie cette amitié si particulière avec le Qatar d’une présidence à l’autre ?

Avec Marine Le Pen, le Rassemblement Bleu Marine veut une politique étrangère qui promeut d’abord les intérêts nationaux légitimes de la France. Dans le monde arabo-musulman, sans nous ingérer dans les affaires intérieures d’États indépendants et souverains, nous devons favoriser un islam de paix contre l’islamisme. La quête des pétrodollars finit par se retourner contre les quémandeurs. C’est dans cette région du monde que le Parthe fit fondre, en 53 avant J.-C., de l’or dans la bouche de l’avide Crassus.