Le Qatar contre l'intervention française au Mali : les élites françaises au pied du mur

Communiqués / 18 janvier 2013 / Mots-clés : , /

Le Qatar contre l’intervention française au Mali : les élites françaises au pied du mur

La dénonciation par le Qatar de l’intervention française au Mali confirme le rôle terriblement pervers de ce pays qui aux quatre coins de la planète soutient les forces islamistes, en particulier en Libye et en Syrie.

Si le Qatar ne veut pas que la France s’engage au Mali, c’est parce qu’elle vise à y déloger les éléments les plus fondamentalistes, alliés de l’émirat partout dans le monde.

Les dirigeants politiques français PS et UMP, devenus ces dernières années les grands amis et défenseurs du Qatar, multipliant les aller-retour dans ce pays au point que Doha est aujourd’hui la capitale de villégiature des élites françaises, doivent maintenant clairement faire leur examen de conscience. Par sottise, aveuglement ou cupidité, ils ne cessent de faire la publicité d’un pays qui joue contre nos intérêts nationaux et pour l’expansion mondiale de l’islamisme radical et violent.

Marine Le Pen dénonce très solennellement la soumission indigne des élites françaises à ce pays, qui en quelques années a multiplié les initiatives pour mettre la France sous tutelle : prises de participation dans des entreprises stratégiques (Lagardère, Total, Vinci, Vivendi, etc.), actions de prosélytisme dans nos banlieues à destination d’une jeunesse d’origine musulmane, pressions très fortes sur notre diplomatie dans le sens d’un soutien aux forces djihadistes en Libye puis en Syrie, armement et financement de ces milices islamistes.

La France doit officiellement prendre ses distances avec le Qatar et dénoncer tout aussi officiellement les pratiques de cet émirat, contraires à ses valeurs, ses traditions, ses principes et ses intérêts.