Augmentation du chômage : pas de trêve des confiseurs pour les Français

Communiqués / 27 décembre 2012 / Mots-clés : , /

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

L’annonce en fin de journée des chiffres du chômage pour le mois de novembre (+29 300) est la confirmation du désastre social produit par la politique du gouvernement socialiste, conforme en tout point à celle de l’UMP.

Ces chiffres sont la conséquence évidente de la politique de désindustrialisation et de délocalisation massives dont les socialistes hier complices sont à présent coupables, dans le cadre d’une Union européenne qui étouffe la croissance.
Aucune surprise donc, à l’heure où les délocalisations sont encouragées et financées par la gouvernement lui même, signataire par exemple, il y a quelques jours, d’un prêt de 100 millions d’euros pour le développement de centres d’appels… au Maroc !

Les Français, ce mois-ci comme ceux qui suivront, sont les martyrs de l’idéologie mondialiste, ultra-libérale et antisociale à laquelle adhère la grande majorité de la classe politique française.
L’abandon des PME/PMI, principales créatrices d’emplois dans notre pays et pourtant accablées par une fiscalité injuste, apparaît comme une aberration économique et sociale.
Ce chômage de masse consacre la victoire par abandon de la grande finance sur François Hollande, lequel s’est couché sans broncher devant ses maîtres.

Marine Le Pen et le Front National continueront de soutenir le peuple dans ces heures difficiles et d’exiger l’application d’un véritable patriotisme économique et d’un protectionnisme intelligent.
Il est temps que la politique économique française fasse sa révolution copernicienne : le peuple au centre et non les puissances d’argent !