Sarkhollande est à vendre, mais la France ?

Communiqués / 7 novembre 2012 / Mots-clés : , /

Communiqué de Presse de Bertrand Dutheil de La Rochère, Conseiller République et Laïcité de Marine Le Pen

Le Qatar, toujours lui, ne se cache pas d’avoir choisi la France comme « partenaire stratégique quel que soit son président ». UMP ou PS, les wahhabites ont eux aussi compris que c’est du pareil au même ! Alors, l’émirat s’apprête à investir 10 milliards d’euros dans de grandes entreprises françaises. Il s’agit moins de se constituer des rentes que monter des projets ou faire des partenariats dans des pays tiers. Quand on connait le rôle du Qatar en Libye, en Syrie, voire au Mali et dans quelques autres pays, on peut s’interroger sur l’utilisation future du savoir-faire français.

Et puis, il faut toujours et encore s’inquiéter à propos de ce fonds d’investissement destiné à des entrepreneurs de banlieue. Il devait être de 50 millions d’euros. On parle aujourd’hui de 300 millions, dont la moitié serait abondée par la Caisse des dépôts, sans compter les apports de partenaires privés. Il y aura, bien sûr, quelques initiatives alibi pour donner le change. Mais cette opération communautariste a une vocation ethnico-religieuse, qui s’épanouira désormais avec la complicité du gouvernement socialiste.

Avec Marine Le Pen, le Rassemblement Bleu Marine veut que la France coopère avec toutes les nations du monde dans le respect de la souveraineté de chacune. Le peuple français doit ainsi conserver la maîtrise des entreprises qui assurent son indépendance. Dans cette limite, les investissements étrangers sont bienvenus s’ils ne constituent pas, en outre, un levier pour s’ingérer dans les affaires politiques du pays, en favorisant la fragmentation communautariste ou en bafouant la laïcité.