Les mensonges de monsieur Ferrand à l'épreuve des faits

Communiqués / 14 novembre 2012 / Mots-clés : , /

Communiqué de Presse de Marion Marechal-Le Pen, Député du Vaucluse

Monsieur Jean-Michel Ferrand, déboussolé semble-t-il par la perte de son mandat, ne trouve pas mieux que de s’épandre dans la presse en déclarations mensongères et autres attaques personnelles à mon égard, poursuivant ainsi le mauvais esprit caractéristique de sa campagne électorale, indigne d’un homme politique compétent.

En quelques jours, il a ainsi publié sur son blog et dans les colonnes de la Provence deux articles prétendant que je serai notoirement absente de l’Assemblée nationale.
J’oppose à ces déclarations calomnieuses un démenti catégorique que le simple examen des faits contredit.

J’enjoins Monsieur Ferrand à faire preuve d’un peu plus d’humilité en comparant un mandat de 26 ans au bilan insignifiant et celui d’à peine 5 mois qui me place parmi les 150 députés les plus actifs dans l’hémicycle, malgré des droits et des moyens beaucoup plus restreints du fait de ma qualité de député non inscrit.

Pour me consacrer à cette fonction, j’ai décidé de mettre entre parenthèse mes études. Je passe donc 3 à 4 jours par semaine à l’Assemblée, en fonction du programme, et le reste en Vaucluse. Contrairement à Monsieur Ferrand, il est vrai que je ne pavane pas en jaguar pour me faire voir mais que je passe beaucoup de temps en rendez-vous à huis clos.

Enfin, s’agissant de l’article supprimant les exonérations de charges pour les employeurs de saisonniers agricoles, j’étais bien présente dans l’hémicycle pour voter contre.

M’en remettant au bon sens des Vauclusiens, je les invite à se rendre sur mon site internet, www.marionlepen.fr, afin qu’ils puissent eux-mêmes juger de mon travail et ne pas s’en remettre à des déclarations qui, semble-t-il, relèvent plus de la revanche et de la frustration que de la véritable analyse politique.