République démocratique du Congo : les errements de François Hollande

Communiqués / 10 octobre 2012 / Mots-clés : , /

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Emboîtant le pas à Nicolas Sarkozy et à ses déclarations à l’emporte-pièce, François Hollande s’immisce dans les affaire intérieures d’un Etat souverain, en jugeant la situation en RDC « tout à fait inacceptable sur le plan des droits, de la démocratie et de la reconnaissance de l’opposition ».

Visiblement peu au fait de la situation complexe de ce pays en proie à une rébellion armée dans l’est et cible depuis de nombreuses années des prétentions géostratégiques du Rwanda, François Hollande renoue avec ce ton paternaliste qui a marqué les années détestables de la Françafrique et qui heurte les opinions publiques africaines.

Il est pour le moins aberrant de la part de François Hollande de critiquer l’absence de reconnaissance de l’opposition congolaise quand, dans son propre pays, 20% des électeurs sont écartés de toute représentation équitable dans les institutions électives, tout comme il est pour le moins condamnable de pointer les insuffisances sur le plan de la démocratie en RDC, quand on accepte dans le même temps la colonisation financière des banlieues françaises par une dictature islamiste où la démocratie est interdite !