7 ans après, l'esprit du 29 mai 2005 se retrouve dans le Rassemblement Bleu Marine

Communiqués / 29 mai 2012 / Étiquettes : , /

Communiqué de Presse de Florian Philippot, Porte-parole national de la campagne Rassemblement Bleu Marine

Il y a sept ans exactement, le 29 mai 2005, le peuple français courageusement rejetait par référendum la Constitution européenne que ses élites politiques, médiatiques et financières voulaient lui imposer.

Malgré cette décision de bon sens, motivée par l’amour de la France et la volonté de préserver notre modèle social, ces mêmes élites autoproclamées n’ont jamais cessé depuis d’entraîner de force la France toujours dans la même direction.

D’abord en faisant scandaleusement voter par le parlement cette Constitution européenne pourtant refusée, puis en engageant notre pays dans de nouveaux transferts de souveraineté. Le dernier Traité, signé par Nicolas Sarkozy, et bientôt accepté presque à l’identique par François Hollande, consacre la fin de notre souveraineté budgétaire et la mise en place d’une Europe punitive.

Ces folies européistes coûtent très cher à notre peuple : plus cette Europe avance, toujours contre les peuples, plus l’économie de notre continent s’enfonce. Plus la démocratie s’efface. L’euro est un échec dramatique. Les plans de renflouement des pays de la zone euro aggravent notre dette, et produisent partout une effroyable austérité. On nous annonce pour bientôt les eurobonds, qui nous obligeraient à payer encore plus pour les autres, sans aucun résultat. Les nations n’ont plus leur mot à dire, et les banques gouvernent avec les technocrates non élus.

Le peuple français doit reprendre le combat face à l’idéologie européiste de la Caste.

La victoire du non le 29 mai 2005 montre que tout est possible, malgré toutes les pressions et la coalition de toutes les puissances d’argent. Les Français veulent la France, ils veulent des protections intelligentes aux frontières pour la réindustrialiser, ils veulent la liberté et la souveraineté, ils veulent une Europe utile, l’Europe des grands projets entre les nations souveraines.

Seul le Rassemblement Bleu Marine incarne cette espérance, cet esprit du 29 mai