Tout le monde n'a pas la chance d'avoir un père Président !

Communiqués / 6 avril 2012 / Étiquettes : , , /

Communiqué de Presse de Nathalie Pigeot, Directrice nationale du FNJ

La déclaration de Nicolas Sarkozy dans le magazine « Acteurs publics » de ce mois d’avril nous prouve à quel point le Président sortant – et bientôt sorti – nous prend pour des idiots.

Ainsi, il ose dire qu’ « un Président n’est pas là pour défendre ou placer les siens », ce qui a de quoi rendre fou de rage quiconque a un peu de mémoire.

En tentant de placer son fils Jean à la tête de l’EPAD, sans que ce dernier ait la moindre qualification, ni démontré la moindre compétence particulière, Nicolas Sarkozy nous avait offert en octobre 2009 un véritable cas d’école en matière de pistonnage.

Devant la consternation et la réprobation générales, la promotion n’avait finalement pas eu lieu. Toujours est-il que le quinquennat aura été l’occasion à de multiples reprises pour Sarkozy d’élever le favoritisme au rang d’art majeur.

Nathalie Pigeot, directrice nationale du FNJ, dénonce l’irrespectueuse et insupportable duplicité de Nicolas Sarkozy qui se fait aujourd’hui le chantre de la méritocratie, alors que la seule candidate qui a toujours défendu le mérite, la justice sociale et la compétence, est bien évidemment Marine Le Pen.

Tous les jeunes français n’ont pas la chance d’avoir un père Président, c’est la raison pour laquelle ils doivent opter pour le seul projet qui récompensera leurs efforts et leurs sacrifices, celui de Marine Le Pen.