Pourquoi les jeunes vont-ils voter Marine ?

Communiqués / 10 avril 2012 / Mots-clés : , , /

Communiqué de presse de Julien Rochedy, Président des Jeunes avec Marine

Un sondage CSA du 9 avril donne Marine première dans les intentions de vote des 18-24 ans. Ce sondage ne fait que ponctuer une longue série d’études qui montraient toutes que Marine Le Pen était très populaire parmi les jeunes. Les commentateurs politiques et journalistes font mine de ne rien y comprendre. Pour les y aider, voici une liste non exhaustive des raisons pour lesquelles les jeunes vont voter pour la candidate de la France :

- Les jeunes sont les premiers à subir la mondialisation sans aucune protection économique, voulue par l’UMPS. Marine est la seule à proposer un protectionnisme, capable de résorber le chômage, connu par 25% des moins de 25 ans.

- Ils sont en première ligne face à l’insécurité. Très peu nombreux sont ceux qui n’ont pas connu personnellement, ou au moins dans leur entourage proche, des agressions, violences et insultes gratuites, ainsi que trafic de drogues et rackets en tout genre.

- Ils souffrent encore plus que les autres de la déculturation, de l’absence de repère et de valeur à l’école et dans la société. Ils veulent une identité Française forte que le mondialisme prôné par l’UMPS leur a interdit.

- Ils sont la première génération à qui l’on promet une vie peut-être plus dure et moins prospère que les générations précédentes, tout cela à cause des choix économiques désastreux de la droite et de la gauche ces trente dernières années, ainsi que leur gestion calamiteuse.

- Ils ont bien compris que la situation dramatique dans laquelle ils sont n’est pas tombée du ciel, mais est la conséquence directe du pouvoir de la droite, du centre et de la gauche, lesquels se sont partagé le pouvoir depuis des années.

- Le vote Marine est un vote jeune et rebelle, un vote de renouveau, puisque les jeunes n’ont pas envie de voter comme leur grands-parents et leur parents ont voté. Le vote Marine est celui de la prise de conscience d’une jeunesse qui a compris qu’elle peut avoir un avenir qu’à condition que la France en ait un.