Non, le FN ne soutient pas le marché transatlantique !

Communiqués / 16 avril 2012 / Étiquettes : , /

Communiqué de Presse de Bruno Gollnisch, Conseiller de Marine Le Pen aux Souverainetés

Il semble qu’à nouveau certains sites Internet prétendent que les députés européens du Front National auraient voté en faveur du grand marché transatlantique. Ils reprennent sans rien vérifier une fausse information qui tourne en boucle depuis trois ans. Leur source ? Le site VoteWatch. Leur problème ? Leurs rédacteurs ne savent pas lire ou ils ne comprennent pas ce qu’ils lisent.

L’un des votes incriminés porte non pas sur l’ensemble d’un texte (RC6-0209/2008) mais sur un amendement, dont le rôle, comme chacun sait ou devrait savoir, est de modifier le texte initial. L’autre vote porterait sur une autre résolution (B6-0280/2008). Là, c’est pire : cette résolution n’a pas été mise aux voix.

Ils ne savent pas lire, mais ils ne font pas beaucoup d’efforts non plus. S’ils avaient poursuivi un peu leurs recherches, ils auraient constaté que les députés du FN ont toujours, depuis que ce projet a été lancé dans les années 1990, voté contre le marché transatlantique. Comme ils s’opposent à tous les accords de libre-échange que l’Union européenne conclut avec les pays les plus divers. Comme ils ont voté contre l’entrée de la Chine à l’OMC, ou les premières étapes pour intégrer certains pays du sud de la Méditerranée au marché unique européen. En parfaite cohérence et conformité avec les analyses et le programme du Front National que défend Marine Le Pen.

Internet est un formidable outil d’information, s’il est utilisé par des gens compétents et de bonne foi. L’une de ces deux qualités au moins fait défaut en l’espèce.