Sécurité : Sarkozy se trompe s’il croit qu’il pourra refaire aux Français le coup de 2007

Communiqués / 14 septembre 2011 / Mots-clés : /

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National :

A sept mois de l’élection présidentielle, Nicolas Sarkozy ressort son moulin à paroles.

Quand Marine Le Pen réitère le dimanche à Nice sa proposition de construire 40 000 places de prison supplémentaires, Nicolas Sarkozy en promet le lundi 30 000 !… Nouvelle promesse, qui comme toutes les précédentes depuis cinq ans, n’aura bien sûr aucune suite.

L’encadrement militaire des jeunes délinquants fait aussi partie de ces annonces qu’on ressort régulièrement aux Français peu de temps avant les élections. Il est d’ailleurs cocasse de constater que c’est un ancien ministre de Nicolas Sarkozy, Michèle Alliot-Marie, qui avait supprimé ce dispositif en 1995.

Les Français sont lassés de ces effets d’annonce permanents.
Depuis des années, ils entendent beaucoup Nicolas Sarkozy et Claude Guéant, mais ils ne voient jamais rien venir de concret. Ils ne constatent qu’une seule chose : l’explosion des violences contre les personnes (+45% depuis 2002).

Quand on n’a rien fait depuis cinq ans, on est peu crédible à multiplier sans cesse les promesses.

Marine Le Pen, Présidente du Front National, doit constater qu’une seule mesure concrète, très condamnable, émerge du flot d’annonces des derniers jours : la confirmation dimanche sur RTL par Claude Guéant de la suppression de 3000 postes supplémentaires de policiers et gendarmes en 2012, ce qui portera la baisse des effectifs à 22 000 depuis 2005. Un record historique.

La lutte contre les violences réclame des actes, et non des mots.
Cessons immédiatement de fermer des commissariats et des gendarmeries, et appliquons notamment la suppression de toutes les aides sociales aux récidivistes justiciables d’une peine de un an ou plus.