Contre la corruption, un nouveau partenariat pour l’Afrique

Communiqués / 12 septembre 2011 / Mots-clés : , /

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National :

L’Afrique est devenue depuis la décolonisation le terrain privilégié de tous les lobbies qui avec l’aide ou la protection des grandes puissances occidentales (au premier rang desquelles malheureusement la France), maintiennent sur le territoire africain des réseaux de corruption inadmissibles, criminels et néo-colonialistes.

Pendant que l’Afrique peine à trouver les chemins de la croissance et donc de la prospérité future, pendant que la famine ou la maladie déciment des millions d’âmes innocentes, pendant que des conflits savamment entretenus découragent les plus dynamiques et talentueuses élites africaines, les relations franco-africaines sont entachées d’une faute impardonnable : la corruption !

Les gouvernements de droite comme de gauche, ont initié, utilisé et profité du système pour financer leurs basses œuvres personnelles ou politiques en France.

Nous avons un grand intérêt à dialoguer avec l’Afrique dans le respect de notre histoire commune et de nos intérêts réciproques. La seule voie raisonnable pour les continents européen et africain réside dans une coopération étroite entre les deux, car le développement du continent africain desserrera l’étau migratoire qui nous menace et permettra aux deux continents de vivre leurs identités propres dans la paix, la sincérité et la prospérité.

Marine Le Pen, candidate à l’élection présidentielle, assure sa détermination à montrer aux néocolonialistes de gauche et de droite, englués dans les scandales géopolitico-financiers, que les nationaux français sont les seuls à proposer à l’Afrique un véritable partenariat qui permette un développement harmonieux du continent africain.